Phobie sociale... Moi et les autres

Forum traitant de phobie sociale, agoraphobie, timidité, anxiété, manque de confiance en soi, solitude mais face à tout ceci des conseils, des infos, du soutien...pour s'en sortir!!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'estime de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: L'estime de soi   Jeu 31 Déc - 13:08

Défintion
L’estime de soi est le jugement ou l'évaluation que l'on fait de soi-même en rapport avec nos propres valeurs. Lorsque nous accomplissons quelque chose que nous pensons valable, nous ressentons une valorisation et lorsque nous évaluons nos actions comme étant en opposition à nos valeurs, nous "baissons dans notre estime".
Selon certains psychologues, l'expression est à distinguer de la confiance en soi qui, bien que liée à la première, est en rapport avec des capacités plus qu'avec des valeurs.
L'estime de soi est le résultat d'un rapport entre nos succès et nos prétentions dans les domaines importants de notre vie. L'estime de soi est le rapport entre ce que nous sommes (notre soi réel) et ce que nous voudrions être (notre idéal de soi). Certaines recherches montrent que plus l'écart entre le soi réel et l'idéal de soi est important, plus l'estime de soi est faible.
L'estime de soi correspond à une double nécessité pour l'individu : se sentir compétent et être reconnu par autrui.
Il existe des domaines qui favorisent ou défavorisent l'estime de soi. Par exemple, quelqu'un s'évaluant mauvais mathématicien mais qui n'accorde pas d'importance à cette activité ne tirerait pas de conclusion négative sur sa valeur personnelle. Inversement, une personne pourrait s'estimer compétente professionnellement, et en tirer une valeur négative par la nature de l'activité (huissier, tireur d'élite, prostitution,…).
L'estime de soi suppose une évaluation du 'soi', considéré comme une entité stable et définie une fois pour toutes alors qu'à l'évidence il s'agirait en réalité d'un processus. Ainsi, si nous échouons à un examen, nous pouvons penser que nous ne sommes pas doués pour les études mais cette conclusion subjective n'est pas nécessairement rationnelle. Un tel saut logique, erroné, aura un retentissement sur nos performances futures : puisque nous ne sommes pas doués pour les études, nous ne réussirons donc pas cet autre examen non plus, et le résultat viendra confirmer notre certitude. Au contraire, une réussite soudaine peut enfler l'estime de soi au point de surestimer sa valeur.

Causes
Un facteur qui influencerait fortement l'estime de soi de l'enfant serait la qualité de sa relation avec ses parents.
L’approbation pour l'estime de soi de l’enfant, à la fois pour encourager certains comportements et comme source d’informations sur l’adéquation de ses performances. Ces renforcements positifs remplissent deux fonctions : ils apportent de la stimulation et de l’affection, de même qu’ils favorisent le processus d’indépendance et de recherche de maîtrise. La source de cette approbation se modifie avec l'âge de l'enfant : jusqu'à 3 ans, ce dernier accorderait plus d'importance à l'avis de ses parents ; puis, peu à peu, ce serait l'approbation des pairs qui serait recherchée.
Selon d'autres chercheurs, le « rang » de naissance semblerait également jouer un rôle sur l'estime de soi de l'enfant et du futur adulte : ainsi, les cadets auraient une estime de soi légèrement plus basse que les aînés mais seraient plus populaires et plus à l'aise que ces derniers en société. Les aînés, quant à eux, jouiraient d'une estime de soi légèrement plus élevée, axée sur la performance et connaîtraient, en général, une meilleure réussite scolaire. Naître dans la caste des intouchables n'encouragerait pas a priori une estime de soi importante, mais le contexte culturel modifierait aussi l'estime de soi.

Avoir de l'estime pour soi
Certains chercheurs proposent une alternative à la « montagne russe » émotionnelle que constituerait cette évaluation interne de soi : l'arrêt pur et simple de toute évaluation au profit d'une évaluation de ses comportements et de sa satisfaction personnelle.
Etre en accord avec soi même sans penser sans cesse aux autres et à leurs jugements.

Source Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phobiesociale.forumactif.org
 
L'estime de soi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ICM Estime de soi
» L'estime de soi
» Quel niveau d'estime avez-vous de vous-même ?
» Positiver, changer de vie, estime de soi...
» Comment retrouver l'estime de soi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phobie sociale... Moi et les autres :: Les thèmes forts pour mieux comprendre :: Timidité et manque de confiance en soi-
Sauter vers: